La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Harry Potter et l'enfant maudit", J. K. Rowling et Jack Thorne

"Harry, il n'existe pas de réponse parfaite dans ce monde d'émotions et de désordre. La perfection est hors de portée de la magie. Dans chaque instant rayonnant de bonheur, il y a cette goutte de poison : la conscience que la douleur reviendra. Pour une humain, souffrir, c'est comme respirer."
 

Être Harry Potter n’a jamais été facile et ne l’est pas davantage depuis qu’il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d’un héritage familial dont il n’a jamais voulu. 
Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus.

 

Des années réduites à presque rien, même pas une dizaine de pages. Frustration. Aucune intériorité, puisqu'il s'agit d'une pièce de théâtre. Frustration. ​​

Un univers épuré, loin du foisonnant Poudlard de nos souvenirs. Frustration.

Des personnages à peine ébauchés, à la psychologie de comptoir, stéréotypés ou pire encore, incohérents avec ce qu'ils étaient par le passé. Frustration.

Une intrigue tirée par les cheveux, qui refait l'histoire mais sans jamais décoller. Et qui tourne vite en rond.  Frustration.

Des didascalies à la limite du WTF, qui n'apportent rien, et sonnent creux. Frustration.

Mais, au final, pas d'Avada Kedavra, plutôt un Spero Patronum. La magie opère. Alors bien sûr, ça ne vaut pas trois chocogrenouilles, bien sûr ça sent le réchauffé et le pétard mouillé, c'est vrai. Mais ils sont là. Et ils nous avaient manqué. Lire Harry Potter et l'Enfant maudit, c'est comme retomber en enfance, dans un truc doux et chaud, qui gratte un peu, qui n'est plus vraiment comme avant, mais qui a un petit quelque chose de réconfortant, comme un doudou retrouvé au fond d'une armoire, qui a perdu son odeur, mais pas son pouvoir. 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

argali 25/11/2016 22:09

Je craignais plus désenchanté. Je viens de le commencer et je pense que je serai de ton avis.

LaFée 26/11/2016 10:46

Je crie fort, mais je ne mords pas^^

Noukette 25/11/2016 19:16

L'effet doudou-réconfortant, je crois que c'est ce que j'attends aussi même si oui, la vraie magie est ailleurs ;-)

LaFée 26/11/2016 10:46

En effet <3

Moka 25/11/2016 06:54

Je n'ai pas ressenti autant de frustration que toi, mais la magie a opéré. Nous sommes loin de l'enthousiasme fou suscité par les romans, mais j'ai dévoré cet opus.

LaFée 26/11/2016 10:45

Ma frustration est à la hauteur de l'amour que je porte à la saga, je crois :-)

Jacqueline 24/11/2016 22:40

J'espère que malgré tous les points "frustration", la magie sera quand même au rendez-vous ...... Je vais donc très vite me décider à le lire .....

LaFée 26/11/2016 10:44

J'attends avec impatience ton avis, Jacqueline! Des bisous!