La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Et tu n'es pas revenu", Marceline Loridan-Ivens

"Et tu n'es pas revenu", Marceline Loridan-Ivens

"J'ai été quelqu'un de gai, tu sais, malgré ce qui nous est arrivé. Gai à notre façon, pour se venger d'être triste et rire quand même".

« J’ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l’ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T’écrire m’a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m’enserre le cœur. Je voudrais fuir l’histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille. »

Ce roman est une lettre d'amour. Ou plutôt un cri d'amour, celui d'une petite fille devenue grande pour son papa jamais devenu vieux. Déportés ensemble, revenue seule. Ma vie pour la tienne. En quelques pages, très sobres, très dignes, l'horreur des camps vous revient en pleine face : un coup de brouette, un petit mot clandestin, il n'en faut pas plus pour que votre coeur se serre.

Un texte plein de pudeur et de retenue, qui donne à voir le manque, le creux, et l'inexorable désintégration d'une famille : notre famille, après toi, était devenu un endroit où l'on appelait au secours mais personne, jamais, n'entendait. Le poids des camps, toujours, même pour ceux qui restent, et même pour ceux qui n'y sont pas allés.

Un texte traversé par de lancinantes questions qui resteront à jamais sans réponse, sur le passé, mais aussi sur le monde, qui change, et sur lequel l'auteur pose un regard lucide et critique.

Un texte court, aux images fortes, aussi fortes sans doute que l'est, aujourd'hui encore, Marceline Loridan-Ivens. Si le sujet vous intéresse, je vous conseille de regarder ce reportage dans lequel, sans langue de bois, la petite fille devenue grande raconte, témoigne, répond aux questions et interpelle. On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Noukette 28/09/2016 15:54

Il m'attend sur mes étagères mais je n'ai encore jamais osé m'y lancer...

Jacqueline 27/09/2016 16:31

Un livre "cœur" .....:)

Electra 27/09/2016 16:16

je veux le lire depuis longtemps, merci pour le lien sur le reportage et pour ce billet qui me conforte dans mon idée