La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Quelques minutes après minuit", Patrick Ness (et Siobhan Dowd)

"Quelques minutes après minuit", Patrick Ness (et Siobhan Dowd)

"Les histoires sont les choses les plus sauvages de toutes. Les histoires chassent et griffent et mordent."

Aujourd'hui, il pleut. Mon grand est plongé dans la découverte du Club des Cinq, ma plus-tout-à-fait-petite écoute Le magicien d'Oz en boucle, et moi, j'ai décidé d'ouvrir le roman que m'a offert Cajou (merci pour mon anniversaire. Deux heures plus tard, je regarde la pluie tomber un peu plus fort, les yeux mouillés et la gorge serrée. Et je ne sais pas quoi dire. A part que ce texte est une merveille. Une vraie pépite. Un roman magnifique, fort, plein de pudeur, triste et lumineux. Une histoire qui parle aux grands et aux petits, qui fait grandir et qui réveille l'enfant qui sommeille en chacun d'entre nous. Une merveille, je vous dis.

(mon état à la fin de la lecture)

Quelques minutes après minuit, le Monstre arrive. Mais peut-être pas celui-que l'on croit. Un cauchemar, sans doute? Mais peut-être pas celui que l'on imagine. L'intelligence de ce roman qui met en scène un jeune enfant en train de perdre sa mère d'un cancer (déjà, dit comme ça...) réside dans sa forme même : on dirait presque un conte. Un conte traditionnel, bien loin des versions édulcorées de W. Disney, un conte avec ses métaphores, ses sens cachés, ses créatures maléfiques. Grandir, c'est découvrir que l'on nous a menti, que tout n'est pas blanc ou noir. Grandir, c'est affronter ses peurs, dans la vie comme dans ses rêves. Voilà sans doute ce que cherche le vieil if du jardin, monstrueux visiteur nocturne. Il  raconte à Conor des histoires, et chacun d'elles est un caillou semé pour mener le jeune garçon là où il ne veut pas aller, mais là où il doit aller, parce que la vie est ainsi. Le monstre, c'est peut-être aussi la colère, le chagrin, la culpabilité, l'incompréhension, la douleur, l'incapacité à se parler, la distance, la cruauté des enfants et l'indifférence des adultes, allez savoir... Mais pas de conte sans magie, bien réelle celle-ci, puisque c'est celle des mamans, puisqu'un maman, ça sait, toujours...

Quelques minutes après minuit, ce soir, je penserai encore à Conor, à la fille du fermier et à une grand-mère en tailleur pantalon. Et je risque bien d'avoir commandé la version illustrée de ce roman, que je garderai bien au chaud dans ma bibliothèque jusqu'au jour où mes enfants seront en âge de lire un texte aussi cruel que sincère... Et en octobre, je serai certainement assise dans une salle obscure, triturant mon mouchoir, en espérant que l'adaptation cinématographique soit à la hauteur (trailer ici pour les curieux). Mon petit doigt me dit que je ne serai pas la seule...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Noukette 23/08/2016 00:25

Il m'attire et me fait peur ce roman là... Mais je le lirai, pas possible autrement...

Jacqueline 03/08/2016 09:48

Je l'avais commencé ....mais je me suis arrêtée à la fin du second chapitre "Petit déjeuner" tant j'avais le coeur chaviré .... Je le reprendrai un jour .......quand je sentirai que je peux le lire sans "sangloter" ......

LaFée 03/08/2016 12:19

Je ne sais pas si on peut le lire sans sangloter... Je me suis plus ou moins bien tenue jusqu à un certain moment puis...

Scarlett Julie 03/08/2016 07:52

Ouch, ça semble terriblement intense comme lecture ! Tu me tentes et ça m'effraye en même temps !

LaFée 03/08/2016 12:20

C est un jeunesse, donc rien de vraiment trop trop chargé en émotions. Mais comme on est tous l enfant et/ou le parent de qqun, c est vrai que c est difficile de lire certains mots...

Fanny / Pages Versicolores 02/08/2016 17:16

Ce que tu en dis me fait penser aux Derniers jours de Rabbit ( par rapport aux émotions et à la justesse? Si oui, je me le procurerai...

Fanny / Pages Versicolores 02/08/2016 17:26

Il est donc noté précieusement...

LaFée 02/08/2016 17:24

La forme est très différente, le reste de l histoire aussi et c est vraiment pour jeunes ados (13ans?) mais au point de vue des sentiments ressentis et de la justesse tu as raison. Je pense qu il te plaira;-)