La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

Boston Girl, Anita Diamant

Boston Girl, Anita Diamant

"Tout a commencé dans cette bibliothèque (...). C'est là que je suis devenue moi-même".

Et en musique, la merveilleuse chanson d'Augustana, ici.

The Boston Girl, c'est Addie Baum, née en 1900 de parents immigrés polonais, peu préparés et plutôt suspicieux à l'égard de la culture américaine qui tentent d'élever leurs trois filles dans la tradition juive de l'Europe de l'Est. Mais la curiosité et l'intelligence d'Addie la propulse dans un tout autre monde, fait de jupes courtes, de films, de livres et de nouvelles opportunités pour les femmes. Un monde dans lequel une fille termine le lycée, va à l'université, a une carrière et trouve l'amour par elle-même. 
Le récit commence en 1985, lorsque la petite-fille d'Addie lui demande : " Comment es-tu devenue la femme que tu es aujourd'hui ? " Et Addie, alors âgée de 85 ans, entreprend le récit de sa vie, à partir de 1915... (Un conseil? Fuyez les résumés trop bavards!)

Ma grand-mère s'appelait Mariette. Elle est née, a grandi et a vécu la majeure partie de sa vie dans une ferme, avant de déménager, à la mort de son mari, dans une maison qu'elle a toujours dit détester. Elle a découvert le chocolat dans un champ, grâce à un soldat américain, elle a été la plus formidable des grand-mères, et comme Charles Bertin, je ne me ferai jamais une raison de l'avoir perdue. Mais de sa vie sans moi, je ne sais rien, et je le regrette aujourd'hui.Terriblement. Alors, quand Ava a demandé à sa grand-mère de lui raconter comment elle est devenue la femme qu'elle était aujourdh'ui, en 1985, j'ai sauté sur l'occasion. Une histoire qui n'est pas la mienne, c'est certain, mais qui remplit un peu les blancs, et qui donne à voir l'Histoire à travers des yeux de femme. Voilà qui avait tout pour me plaire.

Et voilà qui m'a plu, ô combien! Boston girl est un roman chronologique, linéaire, même, sans rebondissements époustouflants ni twist décoiffant. Et il n'en a pas besoin. C'est un roman doux et terrible à la fois, qui nous raconte Addie, Betty et Celia, la première guerre et la prohibition, Myron, Jake et Lenny (saloperie de grippe!), les Suffragettes et l'amour des livres, qui vous prouve que l'amitié, l'amour, la famille, après tout, c'est tout ce qui compte. C'est un roman qui fait du bien et qui vous met les larmes aux yeux. C'est un roman sur la vie, qui fait que l'on devient ce que l'on est (ou l'inverse, qui sait?). 

Alors oui, rien de transcendant ou de bien novateur, pas de super héroïne, puisqu'Addie fait ce qu'elle peut, et vous savez comme moi que dans ces années-là, ce qu'une femme peut, ce n'est pas grand chose. Et pourtant. Les petites gouttes, les grandes rivières, tout ça, tout ça...

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Camilla 08/09/2016 16:11

Je l'ai lu récemment et je l'ai adoré :)

LaFée 13/09/2016 21:07

Un très joli portrait de femme(s) ❤️

Léa Touch Book 11/08/2016 20:16

J'ai beaucoup aimé ce livre :)

LaFée 13/09/2016 21:07

Je viens de lire ton billet et en effet nous partageons le même ressenti :-)

Jacqueline 06/08/2016 19:12

Oh, un roman tout à fait pour moi ...:)

LaFée 06/08/2016 20:50

Je pense qu il te plairait et que tu serais aussi très touchée :-)

Jacqueline 06/08/2016 19:12

Oh, un roman tout à fait pour moi ...:)