La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles", Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

"Petites recettes de bonheur pour les temps difficiles", Suzanne Hayes et Loretta Nyhan

"Les secrets sont des choses étranges et volatiles qui se révèlent souvent au grand jour quand on s'y attend le moins".

Depuis que son mari a été appelé à rejoindre les forces alliées pour combattre en Europe, Glory Whitehall s’ennuie. Laissée seule avec son fils de 3 ans, enceinte jusqu’aux yeux, la jeune femme cherche une occupation pour tromper la solitude. Un beau matin, Rita Vincenzo reçoit la lettre d’une inconnue du Massachussetts. Entre Glory, jeunette impulsive, et Rita, femme de poigne au grand cœur, se tisse une amitié au fil de la plume. Une correspondance entre deux femmes séparées par des centaines de kilomètres, accidentellement rapprochées par l’absence de leurs époux, partis sur le front.

Ce livre, c'est comme un moelleux au chocolat : régressif, addictif, dégoulinant, un peu écoeurant mais tellement réconfortant...

Régressif, parce que la littérature épistolaire, c'est un peu mon doudou : du Cercle des amateurs blabla patates à 84, Charing Cross Road, à chaque fois je suis bon public, à chaque fois je me laisse porter par le charme vintage de l'échange de courrier (allez savoir pourquoi, je suis moi réceptive quand il s'agit d'emails). Peut-être parce que je suis vieille, et que je me souviens encore du coeur qui bat trop vite et trop fort quand on ouvre la boite aux lettres, des mains qui tremblent en déchirant l'enveloppe, de l'odeur du papier, de l'attente surtout, impatiente, du facteur qui passait toujours trop tard... Bref, vous avez compris l'idée, je suis fan, fan, fan (même pas honte) du procédé (ce n'est pas pour rien que jeune étudiante en lettres, j'ai joué à la Marquise de Merteil dans une correspondance qui, oups, pardon, je m'égare, là...).

Addictif, parce l'histoire progresse lentement. Au début, elle ronronne, même. Puis, un événement en entrainant un autre, une lettre en croisant une autre, forcément, on s'attache à ces deux petits bouts de femmes,peut-être parce que les femmes se connaissent bien entre elles, n'est pas? On tremble pour leurs hommes, on angoisse pour leurs fils, on est ému par un dessin d'enfant, on veut savoir si le rhume du petit dernier va mieux, si l'affreuse madame K. fait encore des siennes et si Roylène a arrêté de se ronger les ongles. Bref, on a l'impression de retrouver des copines, lettre après lettre, et on s'inquiète pour elles, évidemment. 

Dégoulinant, parce qu'il faut bien le dire, ce livre déborde de bons sentiments. Patriotisme, amour filial et maternel, amitié, entraide, tout y est. C'est un peu trop, c'est vrai, mais qu'importe après tout? Quand on lit ce genre de roman, un peu sentimental, on sait à quoi s'attendre, non?

Réconfortant, surtout réconfortant. Parce que parfois, aussi étonnant que cela puisse paraitre, j'ai besoin de bons sentiments. j'ai besoin de savoir qu'à des kilomètres l'une de l'autre, des femmes peuvent se soutenir, s'aider, s'aimer. Derrière l'histoire, il y a l'Histoire, celle de toutes ces femmes restées à la maison pendant que leur mari, leurs fils, leurs frères, partaient combattre sur un autre contient. Et dans ces moments dramatiques (fichus télégrammes!), il suffit d'un jeu de piste improvisé, d'une danse dans sa maison fermée, tard le soir, d'une recette de tarte aux pommes pour que la tendresse prenne le dessus. Et oui, parfois, la tendresse suffit à vous faire passer un agréable moment.

Et puis, n'oubliez pas, 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

LaRousse Bouquine 14/06/2016 20:08

Aaah, ça donne vraiment envie !
Surtout que je suis aussi fan des lettres, je fais la danse de la joie à chaque fois que j'en reçois une (sauf quand c'est la CAF ou la sécu bizarrement)

LaFée 14/06/2016 21:25

Voilà qui ne m est plus arrivé depuis des années malheureusement... Une vraie lettre <3

Jacqueline 31/05/2016 21:46

Je viens de le terminer .... et j'ai vraiment passé un joli moment de lecture avec ces deux amies "de plume" devenues comme des copines ....
"Trop fleur bleue " pour moi as-tu écrit..... Non .... il faut croire qu'il me reste ce petit côté .....parfois caché mais bien présent .....
J'ai, comme toi, un faible pour les romans épistolaires ..... et ce roman donnerait même l'envie de se mettre à écrire des lettres ....

Scarlett Julie 13/05/2016 12:09

ça me confirme que je veux le lire ;) je vais essayer de ne pas le laisser attendre trop longtemps dans ma PAL !

LaFée 14/05/2016 11:41

C'est vraiment un livre qui réchauffe le coeur, tu devrais l'aimer!

Scarlett Julie 13/05/2016 12:08

ç

leshakili 12/05/2016 20:57

Bon, on a toujours une bonne raison de se faire réconforter, allez, hop, j'ajoute ce titre à ma liste de livres à lire !

LaFée 14/05/2016 11:41

Je suis assez d'accord avec toi là-dessus!

Noukette 12/05/2016 11:00

Un peu de guimauve de temps en temps, ça ne fait pas de mal ;-)

LaFée 14/05/2016 11:41

Mais ça colle aux dents^^

Jacqueline 12/05/2016 08:28

Le billet de Paikanne m'avait déjà mis l'eau à la bouche mais j'hésitais .... Le tien vient de me décider ..... Hop, commandé ! :)

LaFée 14/05/2016 11:41

Peut-être un chouia trop fleur bleu pour toi, Jacqueline? Tu me diras, en tout cas!

Marguerite 11/05/2016 22:58

Prem's ! (forcément...)

Sur la WL depuis un moment, celui-là...

LaFée 14/05/2016 11:42

Sans blague^^