La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Tout ce qu'on ne s'est jamais dit", Celeste Ng

"Tout ce qu'on ne s'est jamais dit", Celeste Ng

" Pour chaque action, il y a une réaction égale et contraire".

Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore… Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac (...).

.

Ca, c'est moi quand j'ai ouvert ma boîte aux lettres et que j'ai trouvé ce roman. Allez savoir pourquoi (mais peut-être à cause de ce que m'en avait dit Melo?), j'étais convaincue que ce titre allait définitivement mettre fin à la spirale infernale (voir ici). C'est chose faite. Et bien faite. Bye-bye bad mood!

1977, c'est mon année de naissance, celle du décès d'Elvis,  d' Hotel California et de Cet obscur objet du désir, c'est l'année du fils de Sam, mais c'est surtout celle de la mort de Lydia. Celle qui a tout fait exploser, Chez les Lee, et un peu chez moi aussi. Délicieusement vintage (ah, les années ), Tout ce qu'on ne s'est jamais dit est un roman qui cache bien son jeu. On s'attend à un thriller/roman noir/polar (Sonatine+ le pitch + la couveture = combo gagnant), on se retrouve avec une petite pépite, à la fois sombre et lumineuse, désespérée et pleine d'espoir, un drôle de livre inclassable qui tour à tour vous serre le coeur, vous remue les tripes et vous fait sourire. Peu importe l'étiquette, après tout, ce qui compte c'est...

C'est une plume aiguisée, affûtée comme un couteau, qui s'enfonce dans les plaies et triture là où ça fait mal, encore et encore, Qui va chercher ce que vous avez de plus précieux, l'amour des vôtres, et qui vous oblige à regarder ce que vous ne voulez pas voir : on ne connait pas les gens que l'on aime, on les aime, et on croit que ça suffit. Et on a tort. Mais il n'est pas trop tard, peut-être que...si... sait-on jamais? Comment savoir, si l'on ne se dit jamais? Les silences et les murmures, les cris poussés sans bruit et ces silences qui disent tellement, voilà de quoi il est question dans ce roman, Et ça vous touche, évidemment. Si vous lisez ce roman, je sais que comme moi vous n'aurez qu'une envie : faire sortir Hannah de dessous la table, la prendre dans vos bras, lui caresser les cheveux et lui répéter tout bas que tout ira bien, peut-être... (bon, d'accord, vous risquez aussi d'avoir une folle envie de secouer James et Marylin, même si, à bien y réfléchir...) (oui, je sais, cette chronique est pleine de points de suspension, c'est bizarre, mais c'est pour être raccord avec le roman, suivez un peu, bons sang!)

C'est un roman qui sans avoir l'air d'y toucher, aborde de nombreuses thématiques. Vous apprendrez donc que si vous tenez à faire plaisir à un homme – préparez-lui une tarte. Mais assurez-vous que la tarte est parfaite. Plaignez l'homme qui n'a jamais trouvé en rentrant chez lui une tarte à la citrouille ou à la crème anglaise. Qu'il ne fait pas bon vivre quand on est une femme dans l'Amérique des années '70, qu'il faut renoncer à ses rêves, se sacrifier si l'on veut être une bonne mère. Ou pas. Mais que quoi que vous décidiez, en tant que femme, vous êtes mal barrée. En temps qu'immigré chinois aussi, d'ailleurs, puisque des yeux bridés ont le même impact qu'un utérus : ils font de vous des gens bizarres, à part, montrés du doigt. En lisant  Tout ce qu'on ne s'est jamais dit vous découvrirez aussi qu'un oeuf dur est une preuve d'amour, que les poches recèlent parfois des trésors cachés, que la physique est toujours le nerf de la guerre et que jamais, au grand jamais, vous n'ouvriez ces deux livres. Oh non, ja-mais!

 

Ce qui compte, finalement, c'est juste Hey, let your honesty shine, shine, shine...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Noukette 16/03/2016 15:17

Mais, mais, mais.... je le veux moi maintenant !

LaFée 17/03/2016 18:33

Ahahha pour une fois que les rôles sont inversés :-)

Léa Touch Book 15/03/2016 16:47

J'ai adoré ce livre ^^

LaFée 17/03/2016 18:34

Je vais aller lire ton billet alors, je n'avais pas vu que tu l avais lu!

Jacqueline 15/03/2016 16:31

Après la lecture de ton billet, une seule pensée : ce roman devrait me plaire ...:)

Jacqueline 22/03/2016 15:24

Je viens de le terminer...... toute remuée par ce roman ....J'ai adoré ! :)

LaFée 17/03/2016 18:34

Je pense aussi qu il te plaira :-)