La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"La pure vérité", Jodi Picoult

"La pure vérité", Jodi Picoult

"Les choses se terminent toujours mieux quand on les laisse suivre leur cours".

La pure vérité?

Mais quelle déception! J'avais plus qu'aimé A l'intérieur (mon billet ici) du même auteur, et le pitch de celui-ci me tentait vraiment. Inutile de vous dire que je ne m'attendais pas du tout à lire le scénario d'un mauvais téléfilm de l'après-midi de Tf1, genre "Alice Nevers chez les Amish". Attention, .

Que Jodi Picoult ait décidé de faire de la retranscription de procès sa marque de fabrique, moi je dis

Après tout, que serait un Mary Higgins Clarck sans la minitieuse description de la garde-robe de ses héroïnes (ah, le petit pull en cachemire rose que l'on porte pour aller déguster des linguini aux palourdes!), que serait un Harlan Conben sans la rixe musclée initiée par Win, que serait un Agatha Christie sans son thé et ses scones, bref, vous avez compris l'idée : je valide l'immersion dans l'univers judiciaire. Néanmoins (oui, j'aime placer ce genre de connecteurs logiques de temps en temps, c'est mon côté vieillot), c'est aussi par là que les choses commencèrent (idem pour le passé simple) à se gâter : je ne suis pas très au courant du système judiciaire américain, mais je doute que la cousine par alliance d'une accusée (de meurtre. Sur un bébé, je le rappelle) se voit confier sa défense, presque "par hasard", et qu'elle se retrouve de facto  assignée des mois (des mois!) à résidence dans la maison de ladite accusée. Si un spécialiste du droit américain me disait que si, au pays de Mickey, un truc pareil peut arriver, je répondrais qu'il ne s'agissait là, à mes yeux, que le début d'une (trop) longue liste de

Le mec qui apprend que sa promise a couché avec un autre (alors même qu'elle refusait de l'embrasser, Amish, tout ça...), sérieusement, il ne va pas tendre l'autre joue et venir jouer le toutou, la queue frétillante (sans jeu de mots, juré!), attendant un regard de la pêcheresse, et être prêt à se sacrifier pour elle. C'est joli dans les romances-romantico-romantiques, mais ce n'est pas crédible. De la même façon, l'avocat au sommet de sa carrière qui voit sa compagne depuis 7 ans (7 ans!) le planter là du jour au lendemain pour aller défendre une jeune inconnue (enfin pas vraiment, puisque c'est sa cousine par alliance, vous suivez?), il ne va pas arriver la bouche en coeur, découvrir la femme qui partage sa vie, tablier autour de la taille à la place de son tailleur haut de gamme, main dans la main avec son ex (à elle, pas à lui), essayer mollement (ici non plus...) de la ramener dans son lit à la raison pour finalement abandonner l'affaire en lui souhaitant tout le bonheur du monde (hop!). Et puis cet ex, justement. Il débarque de Dieu seul sait où après vingt ans (vingt ans!), lui aussi la bouche en coeur, il plonge les yeux fermés dans cette histoire tarabiscotée de mère infanticide-ou-pas, et hop, ni vu ni connu, il emballe notre héroïne, tout est pardonné, et hop, un bébé dans la foulée (mais pourquoi toutes les trentenaires, dans les romans, sont elles obsédées par leur horloge biologique, franchement?) Avouez, c'est gros, non? Ca dégouline de bons sentiments, pouah! Et si j'ajoute que notre héroïne, au moment de succomber à l'assaut viril de son bel ex-amant, lui susurre un tendre "aime-moi", vous comprenez mieux pourquoi

Après les histoires d'amoûûûûr, il y a tout le volet "amish". J'avoue, mis à part un film vu par hasard ou un reportage pris en cours à la télé, je ne connaissais pas trop cette communauté et son mode de vie "hors du temps". Dans ma tête, les Amish, c'était un peu

Si parfois la vie de ces Simples m'a fait sourire (ah, la batterie de l'ordinateur portable qui rend l'âme, c'est LE drame moderne!), si parfois j'ai été impressionnée, par leur rapport à l'Autre, leur respect profond des traditions, leurs valeurs de paix et de non violence, j'ai aussi été agacée, voire heurtée par certains aspects de leur vie : si l'on est accusé (de quoi que ce soit, même d'un meurtre, donc, mais aussi du vol d'une fourchette...), il suffit d'avouer (même si l'on n'est pas coupable!), de se repentir, de se confesser, et une mise à l'écart de quelques jours plus tard, tout est pardonné, et oublié. Mwouais. Puis ce sens du sacrifice, de soi, de l'amour des siens, cet entêtement à faire passer Dieu et la Communauté avant tout le reste, ça m'a beaucoup chiffonnée. Et intriguée en même temps. Il n'est pas exclu que je lise donc d'autres livres qui parlent des Amish. Quand ma curiosité est titillée...

Quid du suspense, me direz-vous? Cette jeune fille, le décès de son bébé, coupable, pas coupable? Au risque de vous décevoir (mais le serez-vous autant que moi?), ce volet de l'histoire est enfoui sous les pseudo-drames de l'avocate, sous ses atermoiements et le rose bonbon de son triangle amoureux. Qui plus est, j'ai passé mon temps à me dire

Franchement dommage, surtout que La pure vérité est un petit pavé, et que les pages se tournent lentement, quand la tension n' y est pas... A certains moments, donc, pour rester dans l'ambiance Amish, je me suis même demandé...

On a donc frôlé de peu la lecture WTF. Ce qui a sauvé Jodi Picoult, c'est la fluidité de sa plume, sa capacité à s'immerger (et nous avec, comme on dit chez moi) dans une réalité qui n'est pas la sienne, c'est aussi, sans doute, un peu, le côté "peace love and save the world", dont nous avons bien besoin aujourd'hui. Dont acte.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fanny/pages versicolores 31/03/2016 18:41

Tu nous vends du rêve là... bon je repasserai pour un autre Picoult!

Jacqueline 31/03/2016 14:44

Vraisemblable ou non, crédible ou non, etc ..... Moi - triangle amoureux de l'avocate mis à part -, j'ai passé un bon moment chez les Amish ... Il faut dire que cette communauté m'intéresse ...:)

LaFée 31/03/2016 14:53

Et bien ce livre entrera dans la courte liste de ceux qui ne nous font pas partager le même avis:-) Si tu as d autres titres qui abordent les Amish, par contre, ça m intéresse :-)

Cajou 31/03/2016 14:09

Fait chier, il est dans ma PAL et j'ai plus du tout envie de le lire après avoir lu ton billet :(

LaFée 31/03/2016 14:12

Crotte :( A cause des spoilers sur l'histoire d'amour, le smiley n'est pas assez grand? Honnêtement, je crois que tu partageras mon avis :p