La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Un assassinat de qualité", Ann Granger

"Un assassinat de qualité", Ann Granger

"C'est pas d'être dans la rue qui est dangereux. c'est d'être une femme, un point c'est tout."

Troisième voyage dans le Londres victorien, troisième rencontre avec Lizzie et Ben, troisième petit moment-lecture-bonheur. Je l'avais déjà dit dans mon précédent billet (ici), il ne faut pas s'attendre à une enquête haletante ou à un suspense intenable, non, nous sommes en Angleterre, que diable, et en 1897, qui plus est! Les romans d'Ann Granger, ce sont plutôt des romans d'atmosphère, cette atmosphère So british qui sent un peu la naphtaline mais qui nous emporte très loin (à une époque où les wagons de trains n'étaient pas encore reliés entre eux, vous imaginez?). Un (des?) meurtre(s?), la recherche du coupable, un enquêteur sympathique et sa femme qui ne sait pas "tenir son rang ni sa classe" (Lizzie, ), voilà la trame grossière d'Un assassinat de qualité. Si l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, la société victiorienne et son décor sont magnifiquement rendus. La preuve en images : au fil des pages, nous croiserons donc

 

le fog londonien, véritable personnage du (très réussi) premier chapitre

  

le mouvement pour la tempérance

 

la gare de Waterloo Bridge

 

Green Park  

De quoi passer un agréable (et dépaysant) moment. Vivement la suite!  En attendant, les amis, je m'en vais me servir a cup of tea et je vous dis

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article