La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Prête à tout", Joyce Maynard

"Prête à tout", Joyce Maynard

"Si la célébrité est le rêve étincelant de la culture américaine, elle en est peut-être également le fléau. Nous aimons voir nos vedettes se hisser vers les sommets, pendant quelque temps du moins. Ensuite, avec quel plaisir, plus grand encore, nous les regardons tomber. "

Jeune, belle, mariée à un homme qui la vénère, installée dans une jolie maison, Suzanne Maretto ressemble à ces filles trop parfaites des magazines. Mais elle veut davantage, elle veut la célébrité. Isolée dans une petite ville de province, Suzanne décide que la télévision sera son royaume et, à force de persuasion, obtient un petit poste dans la station locale. Quand son époux est retrouvé mort, la veuve éplorée, point de mire des caméras, devient rapidement suspecte. Alternant les témoignages, le roman tisse avec brio les voix de Suzanne et de son entourage. Enigmatique, capricieuse, la jeune femme est-elle pour autant l'arriviste perverse que certains dénoncent ? Ou est le vrai dans ce que raconte Jimmy, son admirateur adolescent ? Jusqu'où est-elle disposée à aller pour atteindre cette renommée si convoitée ?

Cette fois-ci, pas une ombre (rooo la référence pourrie à Giebel, j'ai presque honte ) au tableau de notre nouvelle lecture commune improvisée : Cajou (retrouvez son billet ici) et moi, ce week-end, ça a été

Un roman diaboliquement addictif, une peinture au vitriol de la société américaine et de son amour quasi obsessionnel des médias, une héroïne complètement barrée et machiavélique, une construction narrative ingénieuse et un parfum délicieusement vintage (le monde avant Internet et Nabilla, vous vous en souvenez?), voici la recette quasi parfaite de Prête à tout.

Plus de dix (?!) voix se mêlent ici dans de courts chapitres pour nous narrer l'histoire, mais surtout pour apporter chacune une pièce à l'incroyable puzzle qu'est Suzanne, et c'est peu dire que les avis diffèrent. Petite fille chérie de son papa adoré, pimbèche dévorée par l'ambition, manipulatrice et chaudasse de haut vol, épouse parfaite digne des meilleures sitcoms de l'époque, mais qui est donc Suzanne? Honnêtement?

J'ai adoré détester ce personnage, vraiment, je l'ai trouvée parfaitement horripilante, froidement calculatrice, diaboliquement manipulatrice, et j'ai adoré ça. Clairement, c'est de la  de compet, Suzanne, et qu'elle arrive à prendre dans ses filets des ados désoeuvrés n'a rien d'étonnant. Pauvre fils de pêcheur de palourdes, pauvre ado en chaleur boosté aux hormones, le caleçon en feu et les neurones grillés, tu n'avais aucune chance, mon grand, pas plus que cette boutonneuse trop grosse qui se gave de glaces pendant que sa mère regarde Oprah, cette gamine incapable de résister à une culotte de chez Victora's secret et à l'idée d'avoir (enfin) une amie. Il est un peu désespéré, le portrait de la jeunesse américaine que nous dresse Joyce Maynard, mais il sonne (tristement) juste.

Quand on pense à  Suzanne, on se dit que l'expression "avoir les dents qui rayent le parquet" a dû être inventée pour elle. Elle a un côté mini-miss capricieuse, qui tape du pied et dit "je veux", sauf qu'elle se donne les moyens d'y arriver. Si Les Anges avaient existé à l'époque, nul doute que Suzanne se serait transformée en

mais voilà, point de télé-réalité dans le temps béni des années '90. Présentatrice télé, voilà qui fera sourire les plus jeunes d'entre nous, sans doute, mais impossible de ne pas voir dans cette recherche effrénée de la célébrité une critique acerbe et pleine de bon sens de l'omniprésence des médias et de leur pouvoir : C’est ça, la magie de la télévision. C’est comme un œil posé sur vous en permanence. Qui vous regarde même quand il n’y a personne autour de vous et qui enregistre ce que vous faites. Terriblement d'actualité pour un roman vintage, non?

Ce livre est librement inspiré d'un fait divers, celui de "l'affaire Pamela Smart" (voir ici pour les plus curieux), et, cerise sur le gâteau, j'ai adoré fouiné dans Notre-ami-à-tous (Google, donc) pour en découvrir plus sur cette histoire, avec en fond sonore (et visuel)  le soooooooooo sexy (grr) Keanu R. Allez, c'est cadeau!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

nathavh 15/08/2015 08:32

Terminé hier, je viens enfin de lire ton chouette article. J'ai bien aimé même si j'ai un peu peiné sur le dernier tiers. Original, addictif c'est vrai , très beau descriptif de la société américaine.

LaFée 15/08/2015 13:27

On a bien fait de toutes craquer ;-)

Jacqueline 12/08/2015 08:11

Un roman noir, bien mené avec les différents points de vue ...... J'avoue une lassitude dans le dernier tiers ....... mais une chouette lecture au final .....:-)

LaFée 12/08/2015 10:49

Ah donc tu rejoins Cajou, pour le coup :-)

Au fil des plumes 11/08/2015 13:46

Il a l'air top! J'ai vu le film avec Nicole Kidman.

LaFée 12/08/2015 10:48

Je devrais peut-être essayer le film :-) merci pour ta visite!

Cajou 10/08/2015 20:04

Punaise je suis jalouse A MORT de tous tes GIF !! Pourquoi j'en trouve jamais des comme je veux pfffff !!!(Le "chui une princesse", c'est trop ça hahah, sacrée Susie :p ). Puis je suis jalouse aussi de ton billet, tu en parles beaucoup lieux que moi !
Vraiment une belle LC, et c'était très gai d'aimer l'histoire de la même façon <3
Alors, what's next comme LC ?

LaFée 10/08/2015 20:21

Ahahaha j'ai un fichier de gifs assez impressionnant, limite je me fais peur parfois :-)
On peut tenter "La perle et la coquille "histoire de changer d'air/de registre?