La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

Les thrillers de l' été : "Une Putain d'Histoire", Bernard Minier

Les thrillers de l' été : "Une Putain d'Histoire", Bernard Minier

" Nous sommes tous des menteurs. Nous déguisons, nous modifions, nous comblons les vides".

Il faut que je vous avoue un truc : j'ai toujours eu un faible pour les séries américaines, grand public et un peu ringardes, genre Côte Ouest ou Arabesque. Mais quand j'étais ado, ma préférée, c'est Dawson's creek. Ah, ces scènes où Dawson rame (au propre comme au figuré d'ailleurs ) dans sa petite barque pour rejoindre celle qui fait battre son coeur, et Joey montant à cette fenêtre pour aller regarder de vieux films d'horreur bien sagement vautrée sur le lit de son meilleur ami, et ces personnages tellement originaux et subtils (le gay, la fille "aux moeurs légères", celle qui  a de légers penchants suiccidaires, le fêtard de service..) et surtout cette scène finale d'anthologie, ces larmes et ce choix cornélien, aaaaaaaaaaaah, Dawson

Vous vous demandez quelle mouche a bien pu me piquer et pourquoi diable je vous parle de ce penchant honteux? Et bien, parce que le dernier MInier, c'est une sorte de Dawson version Dix petits nègres, et comme le dit le titre lui-même : c'est une putain d'histoire (oui, elle est facile celle-là, mais je suis ).

Une île isolée, des ados boostés aux hormones, un meurtre, des doutes, tel est pris qui croyait prendre, bien mal acquis ne profite jamais (ah bon?).  Une narration éclatée, morcelée, qui vous perd, vous rattrape, vous transforme en marionnette qui croit ce l'on veut lui faire croire, un point c'est tout, et qui se prend une violente claque quand enfin elle comprend. Pour résumer :

Vous suivez toujours?  Le passage à l'âge adulte, les nouvelles technologies, la NSA, les réseaux sociaux, les orques, le kayak, l'homosexualité féminine, la scarification, la paternité, la démence, la démesure, le vice, des références littéraires et cinématographique en veux-tu en voilà, il y  a tout ça dans Une putain d'Histoire, et bien plus encore. Quelques clichés, quelques grosses ficelles, quelques maladresses, c'est vrai, mais je n'ai pas vu passer ces 1300 km enfermée dans une voiture en pleine canicule, et ça, c'est un signe qui ne trompe pas. Une putain de bonne histoire, donc.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline 22/07/2015 18:20

Un roman qui m'a "happée" ...... et je n'ai rien vu venir ...... Un bon moment de lecture .... malgré les bémols que tu soulignes ....avec raison ....:-)

Velidhu - Que Lire ? 22/07/2015 16:01

Je l'ai, il m'attend sur ma table de chevet ! Ce soir, je l'empoigne ! :)

LaFée 22/07/2015 16:20

Viens me dire surtout, et essaie de passer outrez surprise narrative des premières pages c est midi après :-)

Marguerite 22/07/2015 15:33

Purée mais je suis la seule à vomir tripes et boyaux dès que je lis ne serait-ce qu'une carte routière?! C'est frustrant !
Et sinon : hop ! dans la liste d'envie. Ah, on me souffle dans l'oreillette qu'il y était déjà. En haut de la liste, dans ce cas.

LaFée 22/07/2015 16:19

Pour toi qui descend souvent dans le sud c est la loose!