La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Dieu me déteste", Hollis Seamon

"Dieu me déteste", Hollis Seamon

" La vie, c'est la vie, jusqu'au bout, pas vrai?"

New York, hôpital Hilltop. Richard Casey aura bientôt 18 ans. Comme tous les adolescents, il voudrait faire la fête, draguer, s’envoyer en l’air, tomber amoureux, danser, fumer, boire, et tout recommencer. La différence, c’est que Richard sait qu’il ne fêtera jamais ses 19 ans. il est un peu plus pressé que les autres et pour vivre fort, il lui faut déjouer les pièges de tous ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps. Heureusement, Richard a de la ressource, du courage et un solide sens de l’humour. Alors il va ruer dans les brancards. Et si Dieu le déteste, il est prêt à rendre coup pour coup. Vous n’êtes pas près d’oublier Richard Casey.


Oh non, je ne suis pas près de l'oublier, King Richard... Ce roman n'est pas un ènième livre sur des adolescents cancéreux, ce n'est pas non plus un ersatz de Nos Etoiles contraires, c'est un condensé de vie, aussi étonnant que cela puisse paraître, un gros

à la maladie, à la mort, à ceux qui vous disent de rester calmes, et sérieux, et bien sages, ceux qui pensent que l'on ne peut pas aimer, vibrer, jouer au poker quand on est l'incroyable garçon mourant de la chambre aux murs rose bonbon remplis d'oursons rigolos (les choix hospitaliers, parfois....). Comme le dit Richard lui-même : On est des ados, et nous aussi on est en train de crever. Et nos droits à nous, alors?

Au fil des pages, croyez-moi, vous allez être sous le charme de Richard, vous allez sourire béatement lorsqu'il vous parlera de la jolie fille de la 302, vous allez avoir le souffle court, les larmes aux yeux et la gorge nouée à cause de coups de téléphone entre une mère grippée et son menteur de fils, vous allez pouffer de rire, aussi, et souvent, vous allez découvrir que les infirmiers peuvent être cools, eux aussi, vous allez rencontrer une harpiste et une grand-mère rock'n roll, vous allez ADORER cette histoire tout comme moi, j'en suis sûre. Pendant toute ma lecture, j'ai pensé à une friandise de mon enfance, vous vous souvenez?

Pourquoi? Parce que lire Dieu me déteste, c'est comme manger un de ces trucs chimiques mais tellement bons : ça pique un peu, ça mouille un peu les yeux, mais ça pétille, et ça explose de partout, .

Edit : l'avis de Megan V.

C’est une histoire que on a pas l’habitude de lire , sur les cancer très peu existent et surtout  racontées de cette façon , à la base j’avais décidé de prendre ce livre car j’avais lu un livre qui y  ressemble très fort d’ailleurs c’est ce que j’ai lu dans les critiques et en lisant le résumé, il ressemblait à « nos étoiles contraires » et vu que j’ai vraiment bien aimé ce livre là aussi c’est pourquoi j’ai choisi « dieu me déteste » et je n’ai vraiment pas été déçue par mon choix

Ensuite, je trouve que ce qui est bien dans ce livre c’est que ça parle d’hôpitaux, de soins  palliatifs et même de morts donc vraiment pas des choses très amusantes mais je trouve que on ne dirait pas que Richard est malade, ce n’est pas un livre triste certes il y a certains  passages mais si on prend la globalité alors non. Ce livre contient énormément d’humour.

L’histoire entre Richard et Sylvie aussi je l’a trouve très touchante, du fait qu’ils soient tous  les deux malades et qu’ils s’aiment et profitent des choses comme un couple normal.

Le seul moment que je n’ai pas aimé c’est la fin car je trouve que on reste sur sa faim  mais  c’est aussi bien d’un côté car on veut savoir la suite , ce qu’il va se passer , si Sylvie va  finalement parvenir à s’en sortir ou pas , si son  père va accepter Richard et aussi si  il va  mourir ou pas .

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline 30/05/2015 13:13

Le charme n'a pas agi sur moi .... Dès les premières lignes, je n'ai pas apprécié "le langage" du héros ...:-)

LaFée 30/05/2015 21:23

C est bizarre parce qu il ne m a pas du tout heurtée, il ne m a pas semblé too much :-)

Bernieshoot 30/05/2015 09:38

Voici une lecture qui doit être tres agréable

LaFée 30/05/2015 21:23

En effet!

Marie-Claude 29/05/2015 20:17

Magnifique, ton billet! J'ai adoré ce roman. Et oui, on est à mille lieux de "Nos étoiles contraires"...
En plus, il sortira bientôt en poche.

LaFée 30/05/2015 21:24

Merci Marie- Claude!

paikanne 29/05/2015 18:41

Je suis une des rares à n'avoir pas succombé à son "charme" ;-)

LaFée 30/05/2015 21:24

Jacqueline partage ton avis :-)