La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

#JesuisCharlie et je vous emmerde

#JesuisCharlie et je vous emmerde

" Regardez par vos fenêtres. Quelque chose est né" (© Marine Wood, sur la page d'Antoine Dole)

Vous là-bas! Oui, vous, les trois petits gugusses, vous qui êtes à l'instant où j'écris ces lignes en pleine fuite, ou terrés quelque part, tremblant sans doute, de fierté ou de peur, peu importe. Vous, les odieux petits connards, les guignols, les froussards, les lâches, vous qui vous cachez derrière des kalachnikovs et de fusils d'assaut ( face à quoi? Des crayons. Trop la classe, les gars!). Vous qui avez réussi à arrêter le Monde hier, j'ai une mauvais nouvelle pour vous. Vous vous êtes plantés, les mecs. Vous avez perdu. Dé-fi-ni-ti-ve-ment perdu. C'est con, hein? Alors oui, c'est vrai, pendant un temps, vous avez réussi à faire planer la peur, à installer la tristesse, celle qui a gelé nos coeurs et fait couler nos larmes, vous avez réussi à nous estomaquer, à nous glacer d'horreur, à nous laisser bouche ouverte devant un écran, répétant au choix " oh putain" " oh mon dieu" ou, je ne vous le cache pas, " quelle bande de fils de pute". Vous nous avez mis en colère, pour ces destins brisés, ces enfants qui ne verront plus jamais rentrer à la maison un de leur parents, ces innocents qui ont juste eu le tort d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Vous deviez vous réjouir, non, à ce moment-là? Vous l'avez dit, après tout, vous "avez tué Charlie Hebdo". Ben non, triple buse sans coeur ni cerveau, vous n'avez rien tué. Rien du tout. Vous avez froidement assassiné, des hommes et des femmes, vous avez assassiné les mains de Charlie Hebdo, c'est vrai, mais vous n'avez pas atteint son âme. Et je suis désolée de vous l'apprendre, mais son âme, elle, elle a explosé. En centaines de milliers de petites graines, qui sont en train de germer. Partout dans le monde.

   

Charlie est partout, sur les profils Facebook, sur les bannières des journaux, les affiches du métro et les hashtags de Twitter. Chut, pas la peine d'ouvrir la bouche, je sais ce que vous allez me dire : " C'est le choc, ça ne durera pas". Peut-être, oui, sûrement, même. Les manifestations, les prises de parole , l'émotion, évidemment que tout cela va retomber comme un soufflé. Mais honnêtement, très honnêtement, je suis persuadée que bien malgré vous, vous avez réveillé quelque chose. La liberté, de parole, d'expression, vous lui avez donné un sacré coup de pouce, finalement,  en vous en prenant à Eux. Eux et Elle, ensemble, partout, à la radio, dans les billets d'humeur (Jérôme  de Warzée (clic), Thomas Gunzig (clic), Bertrand Henne (clic)), dans les témoignages, bouleversants mais dignes (Patrick Pelloux (clic), Philippe Val (clic)) sur les blogs, les pages d'auteur (Agnès Ledig (clic), Camille Anseaume ( clic), Antoinde Dole(clic)), dans les éditos des journaux (avec l'incroyable texte du Gorafi, clic), dans les conversations, les regards, les questions des enfants. Partout. Et surtout, comble de l'ironie, en dessin. A travers le monde, des centaines de personnes ont dégainé leurs crayons.

 

Je vous l'ai dit, sombres crétins, vous avez râté votre coup. Aujourd'hui j'ai la gorge serrée, les larmes aux yeux, c'est vrai. Aujourd'hui mon coeur est tout petit, tout serré quand je pense à ces musulmans qui se sont fait apostropher par leurs collègues, parce que leur barbe leur a soudain semblé trop longue, à cause de vous. Mais je pense aussi à cette femme voilée déposant  un panneau " Touche pas à ma France", à cause de vous aussi. Vous avez perdu, face à Charlie hebdo, face au Monde, et face à ceux dont vous vous réclamez. Game Over, les p'tits gars. Aujourd'hui, le Monde est ébranlé, mais demain, demain, c'est ça

Vous avez perdu, et je vous emmerde, tout le monde vous emmerde.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacqueline 08/01/2015 21:23

Tristesse, colère, révolte ..... et effroi .....
Non, ils n'ont pas détruit la liberté d'expression ..... Oui, ils ont soulevé un mouvement mondial ...
Mais ... j'ai peur ..... que d'autres prennent le relais ...

Delphine-Olympe 08/01/2015 21:15

Ce qu'ils ont réussi à faire, c'est à nous rappeler combien la liberté, d'expression, de penser, de croire, nous est précieuse, combien elle est inscrite en nous, dans nos gènes.
Non, jamais nous ne les laisserons nous en déposséder.
Jamais.
Charlie est en chacun de nous.

sandrine 08/01/2015 17:35

C'est les larmes aux yeux que je finis de te lire ...

Quelqu'un écrivait hier qu'en voulant mettre la France à genoux ils l'avaient au contraire mise debout... notre liberté de penser, de croire, de dire, de VIVRE se dressera toujours devant ces dégénérés...

On les emmerde et on n'a pas fini de les emmerder ma Sophie !

sophie 08/01/2015 17:07

tu n'as pas mis le tweet de la grande Oates ;)
charlie n est pas mort ...