La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"La piscine était vide", Gilles Abier

"La piscine était vide", Gilles Abier

"Depuis je n'y pense plus.

Depuis ma vie ne dure qu'un jour.

Le matin quand je me lève, je me fixe un but, toujours le même : atteindre la fin de la journée. Sans pleurer. Sans craquer. Sans devenir folle."

Des avis unanimes chez Noukette, Jérôme et Cajou (clic-clic-clic) m'avaient rapidement convaincue de l'acheter puis, bah vous savez ce que c'est, on le range, on se promet de le lire, on l'oublie, on le retrouve, on le met en haut de PAL et... on l'oublie à nouveau. Mais ce matin, il m'a sauté dans les mains ( oui, chez moi, les livres ont une vie bien à eux, ils me parlent et me sautent dessus ) et là... 

"La piscine était vide", Gilles Abier

58 pages. 58 petites pages toute aérées, qui ne paient pas de mine, mais qui vous rappellent en un instant pourquoi vous aimez tant la littérature. Une écriture limpide, des mots simples, des phrases courtes, juxtaposées, rien de très travaillé, de très recherché, de très compliqué, et pourtant. Je suis ressortie de ce texte bouleversée, le souffle coupé, secouée par les dernières lignes, tellement secouée que j'ai repris ce roman, à voix haute cette fois-ci, parce que je pense que c'est là qu'il trouvera toute sa force. 

Je m'appelle Célia, j'ai seize ans et j'étais accusée d'avoir tué Alex. Son fils. Mon mec.

Une histoire d'amour adolescente qui se termine mal, donc, entre une jeune fille bien dans son corps et pourtant très " Sisi L'Impératrice" dans sa tête et un garçon qui était une pépite cachée sous des fringues mal coordonnées, une histoire d'amour, mais pas seulement. Une histoire de maternité, de parentalité, de remords et de regrets, une histoire de deuil, de justice, de culpabilité et de vide, une histoire forte et poignante, dont chaque mot, chaque virgule, chaque silence sonne juste. Une histoire rare, donc, un livre coup de coeur pour un texte coup de poing. 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jerome 28/10/2014 09:23

Ah, cette fin... Elle est de celles que l'on oublie pas, impossible...

LaFée 28/10/2014 13:25

En effet!

Cajou 27/10/2014 22:00

yeah ! <3

LaFée 28/10/2014 13:25

:-)