La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue

In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue

"La meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder." Oscar Wilde

 

Vacances j'oublie tout (sur un air bien connu, cliquez ici), peut-être pas ( enfin pas tout de suite). Mais vacances, b*rdel de m*rde je vous ai bien méritées, ça oui. Et pour fêter l'arrivée de juillet, quoi de mieux qu'un énorme craquage livresque? Honteux? Je ne sais pas. Orgiaque en tout cas. Si vous ajoutez à celui-ci mes cadeaux d'anniversaire, plus l'un ou l'autre livre glanés ça et là ( je ne résiste pas aux cris de détresse des romans en librairie, un autre de mes tocs. Pas de commentaire ironique, merci), vous obtiendrez ce IMM. Et vous savez quoi? J'ai encore une liste d'envies longue de plus de 5 pages. Quand je vous dis que je suis irrécupérable... Voici donc l'IMM de la mort-qui-tue, en images et en mots. N'hésitez pas à cliquer sur les titres, vous serez redirigés vers des sites de présentation des romans.

Mes cadeaux d'anniversaire, pour commencer 

In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue
In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue

Un étranger dans la maison : Une redécouverte de cette auteur de thriller made in USA lue il y a bien longtemps et dont je n'ai gardé aucun souvenir (  mémoire de ). 

La sœur de l'ombre : Un suspense à priori comme je les aime : pas de prise de tête, juste un bon moment passé à se la vider ( la tête, suivez un peu que diable!)

Mémoire trouble : Un nouveau titre de cette auteure qui m'avait moyennement convaincue avec L'Ile des ombres ( lire ici ). Reste à voir si le contenu est aussi sympathique que le laisse présager la quatrième...

Emergency 911 : Ma maison d'édition fétiche, celle qui ne me déçoit que rarement et dont les couvertures sont toujours sublimes ( vous me direz, quand on voit le design du blog, on se doute que leurs choix esthétiques me plaisent). Un thriller dépaysant à souhait. 

Les Héritières de Rome : Le cadeau-en-avance-elle-me-connait-trop-bien de Cajou (clic) . Un préquel antique qui, je l'espère, me plaira autant que les deux romans de l'auteur lus précédemment  ( ah, Titus  ) ( billets ici et ici).

Secrets de Polichinelle : Un prix Nobel, certes, mais surtout une auteure dont j'entends énormément de bien. Une couverture qui m'a fait fondre. Un joli titre et un exercice, le recueil de nouvelles, que j'aime beaucoup.

La reine des abeilles : Une comédie irrésistible, piquante, méchamment drôle et brillamment observée, sous une plume décapante. J'en suis à la moitié et je pense ne pas trop m'avancer en disant que ce roman "aigre-doux" sera un de mes coups de cœur de l'été.

Mes achats de-ci, de- là.... (moi? craquer?)

In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue

Et maintenant il ne faut plus pleurer : Acte Sud + un titre magnifique + une couverture juste waouw + Norvège+ histoire de famille = pour moi. Définitivement.

Maine et Les débutantes : Les deux romans d'une auteure jamais lue, même pas peur. Vous savez sans doute combien j'aime la littérature américaine contemporaine, alors vous comprendrez que j'ai succombé en lisant que Les Débutantes , où quatre inséparables amies dissèquent de leur regard affranchi la société américaine des années 2000 et nous conduisent dans les secrets, les frustrations, les culpabilités et les regrets d'une famille bien opaque sous son apparente évidence, est d’abord un hymne à l’amitié, mais également une réflexion passionnante sur l’indépendance des femmes dans notre société. Et Maine? me direz-vous. Parce que J. Courtney Sullivan y tresse admirablement les fils d'une épopée familiale où chacun se reconnaît. Parce qu'elle se joue de la psychologie de ses héroïnes avec une perspicacité qui évoque les romans policiers et les monologues intérieurs de Virginia Woolf . Parce qu'elle focalise l'intrigue sur cette propriété de rêves et de fantasmes — unité de lieu idéale de la tragédie.

Le voleur de regards : Ok, je ne peux pas résister à une offre promotionnelle, je suis faible. Dont acte. Mais à ma décharge, le net regorge d'avis positifs sur cet auteur allemand, alors j'avais envie de découvrir par moi-même ses thrillers. Si, si. Et ce n'est donc pas seulement parce que, grâce à lui, j'ai reçu un joli sac de plage, médisants que vous êtes!

Mon craquage intégral ( parce que je le vaux bien ) 

In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue
In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue
In My Mailbox mi-juillet ou l'IMM de la honte ou l'IMM-de-la-mort-qui-tue

Amérithrax : C'est un billet lu sur le blog d'Yvan ( ici) qui m'a donné envie de découvrir ce roman qui a l'apparence d'un thriller mais est bien plus que ça. A la croisée des chemins entre le roman et documentaire, presque scientifique, ce texte m'intrigue, comme l'avait fait en son temps Il de Derek Van Arman qui s'était révélé une agréable découverte. Je m'en souhaite autant avec celui-ci.

Quand nous étions heureux : Enfin un roman d'amouuuuuur ! Mais pas que....

Le liseur du 6h27 : Fi de la polémique! Fi du buzz! Ce premier roman au succès inattendu me parle d'abord parce qu'il y est question de transports en commun ( SNCB forever), puis de livres, de lecture à voix haute et , surtout, parce que l'on me promet une petite bulle de bonheur, et que je ne bouderai pas mon plaisir 

A la grâce des hommes : Un pur bijou, sa prose est aussi froide et étincelante que le paysage nordique qu'elle dépeint. Comme une envie de découvrir l'Islande du siècle passé (enfin, celui d'encore avant ) ...

Confessions d'un gang de filles : Dois-je vous expliquer pourquoi? 

Celui dont le nom n'est plus : Mais quel pitch! LE livre-dont-tout-le-monde-parle sur la blogosphère.

Histoire d'un bonheur : Je pense que c'est chez Argali (ici, donc) que j'ai lu beaucoup de bien de cette écrivaine belge : humanité, délicatesse, magie... comment résister? 

Les fausses innocences : Je continue ma découverte de  l'univers d'Armel Job ( ) avec ce roman noir, glaçant et vif comme un coup de vent par un soir de tempête. J'aime sa plume, sa sensibilité, sa façon pudique de raconter des histoires, bref, Monsieur Job   

Le festival de la couille : Oui, oh, hein, ça va, je vous entends d'ici. C'est à l'insue de mon plein gré que j'ai choisi ce titre. C'est pas ma faute, c'est la faute à Cécile, celle-là même qui organise et m'a inscrite de force ( oui, de force, j'insiste!) à son challenge " oh my! Ce titre! " ( infos ici) Vous savez quoi? Ben je crois qu'avec un roman comme celui-ci, j'peux gagner. Verdict bientôt!

Etienne regrette : Que voulez-vous, un prof morose qui pête une case, rien à faire, moi ça me parle ( mais je vais bien, ne t'en fais pas (soundtrack))

Roman avec cocaïne : Mystère littéraire? Ovni? Un de mes collègues ne tarit pas d'éloges sur ce roman, allant jusqu'à le donner chaque année à ses élèves. Et moi, je n'ai pas envie  de mourir idiote.... 

Un billet 100% 

Un billet qui vous aura donné, je l'espère, envie de craquer à votre tour.

Un billet qui s'auto-éditera sur le blog. C'est une première (enfin si ça fonctionne).

Enjoy, les gens! 

En n'oubliez pas 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cécile 16/07/2014 11:23

Rien que ça :D
Certains étaient déjà sur ma W-L (Quand nous étions heureux, Maine, Le liseur, A la grâce des hommes) ou dans ma PAL (Munro), d'autres viennent d'y filer. Mon banquier ne te remercie pas.
Bonnes vacances :D

LaFée 20/07/2014 10:31

Zut mon téléphone ne valide pas les smiley....

LaFée 20/07/2014 10:30

Le mien est dans le même état

Nessa 15/07/2014 21:56

le lâchage qui fait du bien
le fitzek est vraiment très bien

LaFée 20/07/2014 10:29

C est tout à fait ça : un groooooos lâchage

Jacqueline 15/07/2014 21:00

Une liste bien variée .... un peu de tous les genres .... :-)
Moi aussi, petit à petit, je continue ma "relation d'amour" avec Armel Job ... :-)))

LaFée 20/07/2014 10:28

Tu l as lu, celui-là? Je me demande si je n essaierai pas d avoir le monsieur en classe un jour ou l autre... Des bisous!

Cajou 15/07/2014 20:37

Ayé ça a fonctionné !!!! Et punaise quel magnifique IMM (et encore des envies pfffffff)

LaFée 20/07/2014 10:27

Suis fiére de moi pour le coup :-) je suis ravie de te tenter, ce n est que justice après tout!bisous

Mira 15/07/2014 20:36

Diantre, je suis bien tentée par Sullivan que je n'ai jamais lue ...
Bonne chance pour "Le festival de la couille" ... Ca me fait penser à "La merditude des choses" !

LaFée 20/07/2014 10:27

Je n ai pas vu le film, Mira, ça vaut la peine? Merci pour ton passage en tout cas