La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Un tout petit rien" Camille Anseaume

"Un tout petit rien" Camille Anseaume

"Je te dirai que la beauté des princesses à côté de toi c'est pipi de chat et, s'il le faut, je t'achèterai même des culottes Dora". (p.159).

Page 159, donc. Mais j'aurais aussi bien pu choisir la page 10, ou la 12, ou la 17, la 22, la 47, la 49, la 54, ou la 61 ou, ou, ou ... (ça vous rappelle quelque chose? Le billet de Plume de Cajou, peut-être? Celle qui a déposé ce petit bijou dans ma boîte aux lettres un soir de déprime, et que je ne remercierai jamais assez? C'est rare un moment pareil. Vraiment rare. Mais finalement, ce n'est pas étonnant que cette découverte vienne de cette Plume-là (ici devrait apparaitre un smiley cœur, mais la technique et moi, vous savez bien...)) . Donc. J'ai lu "Un tout petit rien". Et j'ai pleuré. Et j'ai ri. Et mon vendeur de café matinal me prend pour une cinglée. Et vous savez quoi? Je m'en fous :-)

Embarquée que j'étais depuis ce matin, j'ai parlé de ce livre à plein de gens. Et à chaque fois, je me disais que mon pitch ne lui rendait pas justice : "c'est l'histoire d'une nana qui tombe enceinte d'un mec avec qui elle n'est pas vraiment et qui hésite à garder le bébé". Mwais. « On n'a ni projets ni même le projet d'en avoir. Le plus gros engagement qu'on ait pris ensemble, c'était de se dire qu'on s'appellerait en fin de semaine. C'était quand même un mardi. On s'aime surtout à l'horizontale, et dans le noir, c'est le seul moment où on n'a plus peur de se faire peur, où on ose mélanger nos souffles sans redouter que l'autre se dise que ça va peut-être un peu vite. C'est beaucoup plus que sexuel, c'est beaucoup moins qu'amoureux. C'est nos culs entre deux chaises, c'est suffisant pour faire semblant de faire des bébés, pas pour en avoir. » Un tout petit rien raconte l'histoire d'un choix que doit faire une jeune femme enceinte de l'homme qui partage ses nuits, mais pas beaucoup plus… " Voilà qui est mieux, mais encore pas assez. Parce que c'est tellement plus que ça... Plus qu'un roman sur le bébé surprise qui bouscule une vie, plus qu'une histoire-d-'amour-qui-n'en-est-pas-vraiment-une-mais-pourtant, plus que la sempiternelle chronique de la vie d'une trentenaire célibataire. Plus que tout ça, et en même temps tellement rien. Une aventure intime et infime, un tout petit rien qui ne nous regarde pas et qui pourtant nous prend aux tripes.

Alors oui, rassurez-vous, je ne suis pas dupe. Qui dit roman dit stratégie marketing ( je ne vis pas tous le temps au pays des Bisounours, contrairement à ce que l'on pourrait parfois croire), et donc public-cible. Et le public-cible, ici, c'est moi ( et vous. Et toi. Oui, toi, là-bas, dans le fond, toi aussi, qu'est-ce que tu crois? ....). Moi (vous, toi, là, et toi aussi....) la trentaine, maman, plus vraiment shootée aux hormones (mais quand même un peu), un mononeurone actif et des nuits en pagaille, des souvenirs de "vie d'avant" encore plein la tête, avec ou sans papa. Victime du marketing? Peut-être. Et vous savez quoi? Et bien je m'en fous :-) Si j'ai été la victime d'une terrible conspiration mise sur pieds par d'horribles conseillers de maison d'édition, je m'en fous. Parce que j'ai ri, comme une baleine, parce que j'ai pleuré, comme une madeleine, parce que j'ai eu tour à tour envie d'être la copine, la sœur, la mère, la gardienne d'immeuble de la narratrice, j'ai même parfois même eu envie d'être elle, aussi, ce petit bout de femme pas encore tout à fait mère mais quand même déjà un peu, parce que je me suis retrouvée en elle, parfois tout à fait, parfois juste un peu, parce que j'ai passé un moment hors du temps, hors de tout, dans une petite bulle d'émotions brutes, et que ça fait du bien. Oui, c'est un roman de filles. Et sans doute qu'une vieille aigrie ou qu'un jeune célibataire, qu'une antibébé ou un vieux réac' ne va pas aimer ce texte. Et je m'en fous, parce que moi du début à la fin, du premier au dernier mot j'ai été emportée. Et oui, je m'emballe, et vous savez quoi? ...

Un tout petit rien, c'est le premier roman d'une bloggeuse, et ça se sent. Des chapitres courts, comme des clichés photos immortalisant des instants de vie. Des phrases tout aussi courtes, percutantes, presque un recueil d'aphorismes, mais qui déborde de vie et d'émotions. Et d'humour. Parce que Camille Anseaume est drôle, cynique, caustique, second degré, pipi-caca-débile, puérile, elle a ce don rare de nous faire sourire et de nous émouvoir dans la même phrase. Parce que tout est juste, drôle et émouvant à la fois : ses doutes, ses craintes, ses chagrins, son rapport au papa-pas-papa, à son papa à elle, et au futur papa, ses amitiés, sincères et profondes, sa difficulté à devenir mère tout en restant la fille de sa mère, et la sœur de ses sœurs, ses envies de vin rouge et de clopes, et surtout, surtout, cette terrible ambiguïté qui fait de ces quelques centimètres en elle sa bosse, sa tumeur, son erreur, son accident, son avorton, son rien, son tout, son embryon, son clandestin, son sans- papiers, son tout-petit, son envie, sa folie, son amour.

Je suis tombée raide dingue d'un têtard qui deviendra mon enfant. Je crois que moi aussi...

Edit  : l'avis d'Amélie C.

Pour ma part, il y a des points positifs et négatifs pour ce roman. Il y a des choses que j'ai aimées et d'autres moins.

Tout d'abord, le livre fait place à un panel d'émotions qui rend le livre authentique. Tout au long du livre, on peut voir l'avancer de cette jeune femme en proie au doute et à l'excitation, la tristesse, la joie...

Les thèmes abordés sont des sujets tabous, dont on ne parle pas assez pour ma part et pour les femmes qui ont besoin d'avoir des livres où ce genre d'expérience est citée, pour voir qu'elles ne sont pas seules dans ce genre de situation, que d'autres femmes sont là pour en témoigner et que ça existe des femmes qui assument un enfant seul, c'est un soulagement et cela peut être considéré comme une expansion de notre vision des choses. Savoir s'ouvrir.

Le point négatif est que l'on peut s'y perdre entre les phases de penser de la narratrice et de son histoire.

Il y a également le fait que le livre soit long par ses détails, l'intrigue est lente entre les passages où elle parle à son enfant, où elle pense, où elle décrit ce qu'elle a fait la journée, ce les gens lui ont dit... Ce qui peut rendre le livre parfois un peu ennuyant et très détaillé voir trop détaillé.

Edit : l'avis d'Aline Z. 

J’ai tout simplement adoré ce livre ! Que se soit au niveau du ton et de l’écriture.

L’écriture  est très moderne : La page du livre n’est jamais complète et souvent très courte (il se peut qu’il n’y ai que 4phrases par exemple). Cela est surement du à sa façon d’écrire pour son blog.
On entend l’héroïne du livre càd Camille  parler et penser, mais le tout dans un style soigné. J’ai adoré  car je trouvais que l’écriture arrivait  à dire autant en si peu de mots,  allant toujours dans l’essentiel même quand il se trouve dans un détail.

J’ai aussi  aimé  ce livre par les sensations qu’elle me procurait : on avait l’impression de pouvoir s’immiscer dans sa vie, de se retrouver au cœur de ses pensées et de son intimité. On avait l’impression de comprendre ce qu’elle ressentait et l’envie de l’aider était présente.

En ce qui concerne l’histoire, je l’a trouvait très réelle  car le fait de tomber enceinte sans le vouloir n’est pas récent et ce malgré l’apparition de moyen de contraception.
 Il permet donc au roman de s’intégrer très facilement dans le monde d’aujourd’hui. 
Le fait que ce sujet soit un fait réel me plaît beaucoup.

Et enfin j’ai aimé ce livre car pour moi il laisse un message à toutes les femmes enceintes.

Ce message c’est que peut importe ce que les autres disent de ta grossesse, qu’elle soit voulue ou non, il faut décider de ce qui est le mieux pour toi et le bébé car on fini toujours par s’en sortir, peut importe de l’ou vient.
Camille, le personnage principal est un bel exemple !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jacqueline 18/04/2014 10:51

Oh, que ce roman m'a touchée .... en plein cœur ..... Emotion, tendresse, poésie, humour .... Entre sourires et yeux humides ... :-)

Lafée 22/04/2014 17:51

Je le savais :-)

Hervé 14/04/2014 13:46

J'aime beaucoup votre billet. Il sort du coeur. Je ne sais pas à quoi vous ressemblez, mais quelque chose me dit que vous avez plein de points communs avec ma fille... :-)

LaFée 14/04/2014 21:35

Alors c est vraiment un très joli compliment:-)

Herve 14/04/2014 21:30

L'auteure du livre !

LaFée 14/04/2014 16:30

Merci pour le joli compliment;-) mais pour le savoir, il faudrait que je sache qui est votre fille( mode curieuse on)....

LaFée 28/03/2014 18:14

Merci pour ces jolis commentaires! Surtout n hésitez pas, venez me donner votre avis quand vous l aurez lu:-)

Jacqueline 28/03/2014 13:25

Vraiment un beau billet, Sophie ..... j'ai souri et j'ai été émue ...
J'avais déjà noté ce titre via le blog de Cajou ...
Une lecture à venir, donc .... :-)

Anne 28/03/2014 10:19

Merci Sophie pour ton billet! C'est sur, je vais le lire ce livre ;-)

paikanne 28/03/2014 09:37

Quel beau billet :-)

Cécile 28/03/2014 09:32

Il est en wish lit, celui-là. En plein dans le public cible, non? ;)

Scarlett Julie 28/03/2014 09:06

Ohhh, plus je lis des articles sur ce livres, plus j'ai envie de le lire !!!
Ton billet est GENIAL !!!

Cajou 27/03/2014 22:39

Ahhh j'aurais aussi pu écrire ce billet :D
Le passage que tu cites "sa bosse, sa tumeur, son erreur, son accident, son avorton, son rien, son tout, son embryon, son clandestin, son sans- papiers, son tout-petit, son envie, sa folie, son amour." et "le têtard", ils faisaient aussi partie de moments que j'avais envie de partager sur le blog <3
Je pense que c'est un livre que j'offrirai souvent ^^