La Fée Lit

La Fée Lit

"Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux" (Jules Renard)

"Vent de glace", Patricia Cornwell

"Vent de glace", Patricia Cornwell

"A quoi sert de se quereller, quand le raccommodement est impossible ? Le plaisir des disputes, c’est de faire la paix". Alfred de Musset

Chère Patricia,

Tu permets que je te tutoie? Comme le disait Prévert, je dis "tu" à tous ceux que j'aime/ Même si je ne les connais pas ( c'était la minute "culture littéraire française"). Puis ça fait longtemps que l'on se connait, toi et moi. Presque vingt ans, déjà... Depuis "Post Mortem"', je crois bien que je n'ai pas loupé une seule de tes publications. Petit à petit, Kay, Lucy, Benton et Marino ont fait partie de ma famille: je me réjouissais de les retrouver chaque année, de suivre leurs tribulations professionnelles et amoureuses, de trembler pour eux, de les accompagner dans leur recherche de la vérité. Je te pardonnais tout à l'époque, même d'avoir fait disparaitre Benton dans un horrible épisode qui m'a tiré bien des larmes pour le faire ressusciter 2 romans plus tard. Te lire, c'était comme suivre un excellent feuilleton ; "addictif", "page-turner", "attachant", voilà les mots qui me venaient à l'esprit quand je pensais à toi. Puis, disons le franchement, Patricia, tu as commencé à déconner. Fort. Très fort. Une fois, deux fois, trois fois, jusqu'à l'apothéose du n'importe quoi avec " L'instinct du Mal". Et toi et moi, on s'est fâché. Je n'ai pas compris pourquoi Kay devenait aussi torturée, incohérente, ridicule, pourquoi Marino, ce bon vieux Marino fan de bowling et de bières, se transformait en "je-ne-sais-même-pas-comment-qualifier-ce-truc-là" et surtout, je n'ai pas compris comment tu as osé publier des romans aussi abracadabrants sans rougir: lire 150 pages et se demander " mais elle est où l'intrigue?', c'est quand même malheureux, tu avoueras.... Mais voilà, quand j'ai reçu ton dernier opus (merci Plume de Cajou ), je n'ai pas résisté à la tentation ....

Et bingo!

"Vent de glace", Patricia Cornwell

Ca, c'est moi après avoir refermé "Vent de Glace". Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie! Bonheur! Joie! Allégresse! ( et tous les autres synonymes) ENFIN, je les retrouve! Ils sont tous là, fidèles à eux-mêmes (enfin, leur ancien "eux-mêmes", le cohérent, le juste, le sympathique, celui que tous tes lecteurs aimaient, crois-moi), avec en bonus le retour improbable mais très jouissif d'un très ancien personnage pour lequel j'avais une tendresse particulière. Et l'intrigue, l'intrigue.... Une vraie, qui mélange questions personnelles ( le couple infernal en prend encore pour son grade) et véritable enquête policière et médico-légale: une paléontologue disparaît d’un site de fouilles renfermant des ossements de dinosaures au fin fond du Canada. Un message macabre parvient à Kay. Quand elle est appelée peu après à repêcher dans le port de Boston un cadavre de femme, les événements s’enchaînent. Scarpetta se retrouve face à un tueur en série fort intelligent et n’ayant aucune crainte d’être arrêté. La chasse du coupable commence dans la ville de Boston prise sous un vent de glace. Guest Star? Une tortue préhistorique, rien que ça.

"Vent de glace", Patricia Cornwell

Et c'est reparti pour les pâtes et le vin rouge, les disputes entre Lucy et Marino, tout ce qui fait le sel et le piment de tes romans, Patricia, ce qui les différencie de tous ces thrillers bas de gamme qui paraissent chaque année, vite lus, vite oubliés. C'est une vraie belle découverte, un re-découverte, une re-rencontre réussie, qui m'a mis plein de papillons dans le cœur... A l'année prochaine, alors, Patricia ?

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jacqueline 11/02/2014 17:15

Joie !!! Le rendez-vous fut réussi ..... Le plaisir de retrouver les personnages avec leur caractère, leurs problèmes, de lire une vraie intrigue avec l'intérêt des autopsies, de la recherche d'indices, des explications diverses .....
Merci à toi, La Fée ... :-)

LaFée 11/02/2014 17:26

Comme je suis contente de te lire! Happy Happy Happy!

Jacqueline 08/02/2014 20:37

Petit ajout à mon commentaire : comme toi, j'ai "abandonné" après "L'instinct du Mal" ....:-)

paikanne 05/02/2014 06:35

Je te rejoins tout à fait pour tout ce qui concerne "l'avant" ; là, du coup, je me laisserais bien tenter...

Jacqueline 04/02/2014 21:10

OHHHHH ..... Toute la première partie de ton billet reflète mon ressenti : ma découverte de Kay et cie, mon "addiction" aux romans ...puis mon immense déception et mon abandon .....
La suite de ta critique m'a fait frétiller .....Alors, je dis : "A très bientôt, Patricia" ... :-)

Denis 04/02/2014 20:55

Et dire que je ne l'ai jamais lue, mais je ne suis pas très "polar"

LaFée 04/02/2014 20:59

honnêtement, ce n'est pas de la grande littérature, c'est distrayant, un peu "facile" c'est mais les personnages sont attachants, et j'ai passé de très bons moments en leur compagnie :-)